Skip to content →

Sarkozy, la finalisation de la politique-spectacle, ou la « Star-ac » à l’Elysée au jour le jour…

Le premier président de la République Française « people » est arrivé, « élu par les bœufs » comme le chantait Daniel Balavoine.

S’il y a une seule rupture réelle, elle est là. Sarkozy, son entourage, sa famille, ses relations, tout relève de la « staracadémisation » de la vie politique. Du coup en trois mois, on a oublié Chirac, son parler mécanique, son rictus de commande et son manche à balai dans le c… Totale réussite pour cette objectif-là !

Je viens de balancer à la pôubelle le numéro de « Match » où trônait en couverture la photo de la famille Sarkozy faite juste après la passation de pouvoirs, dans les salons de l’Elysée. Un cauchemar, cette photo ! Une tribu de nouveaux riches avec tous les attributs du genre. Une collection de têtes à claques dont on peut assez bien imaginer l’épaisseur relative du brouet d’eau claire qui leur sert de liquide méningial ! La palme à Cécilia et à son visage de Lynx ! La femme que vous aimeriez haïr, c’est elle ! Et en plus elle se mêle des affaires d’Etat au plus haut degré. Que n’est-elle resté dans sa petit histoire de cul, loin de notre Nabotléon . Il y a de quoi avoir peur, quand on analyse l’affaire des infirmières bulgares. Comment peut-on accepter que des gens sans aucun statut ni mandat engagent la France ! La conduite de la France n’est pas un petit arrangement en couple-bidon ! Pauvre France, on t’aura tout fait !

Journal de vingt heure jeudi 2 aout. Présenté par notre black journaleux, alibi de la diversité raciale de TF1, ça reste de la merde ! La page quotidienne dédiée au culte de Saint Nicolas, patron des nains de jardin, était consacrée à sa modernité radicale, incarnée par son omniprésent téélphone portable (subsitut au zizi dirait les Freudiens). Du coup, petit résumé en images de l’usage intensif fait n’importe où de cette prothèse cancérigène, jusqu’au G8 où il passe son joujou au tortionnaier en chef de la Russie, Vladimir le terrible Poutine. Puis montage en plans serrés des ministres nouveaux ou chevronnés, mais tous avec le portable vissé à l’oreille tout le temps et partout. Bel exemple pour nos jeunes que nous essayons d’éduquer au respect de l’autre sous toutes ses formes ! Quand le mauvois exemple vient d’en haut que faire ? Car il n’y a rien de plus incivil que de parler au télphone portable dans la rue ou quand vous êtes avec des gens qui vous accompagnent ou parlent avec vous. Mais visiblement ceci est un point de vue réactionnaire, comme la vraie courtoisie et la considération d’autrui. Rupture là aussi, mais à vous d’apprécier.

Dernier acte de la mini-série estivale de notre saint patron : les vacances de la famille Sarkozy. Alors qu’il a conseillé à ses ministres de ne pas aller trop loin, il va au Etats-Unis ! Mais pas n’importe où : à Wolfeboro, charmante bourgade de 6 000 habitans du New Hampshire, qui revendique d’être la « plus ancienne station estivale des Etats-Unis ». Particularité : accueille des célébrités de taille mondiale, pas comme le cap-Ferret où allait d’habitude sarkozy, qui fait maintenant mesquin pour un homme à la petite stature mondiale. Et puis là-bas au moins il aura de la place pour lui et sa belle famille recomposée : 1 200 m² d’appartements, huit chambres, onze salles de bains (on se lave beaucoup chez les Sarko !), plusieurs suites, une plage privé, un quai perso, une salle de cinéma… Le tout pour un loyer hebdomadaire de seulement 30 000 $ ( 21 900€), ce qui double vu qu’il y restera quinze jours ! Le salaire d’un Président de la République est de 6 000€ par mois (hors détournements, combines et autres chiraqueries). Cherchez-donc l’anomalie ! Rupture là aussi mais tellement sympa qu’on se croirait dans une émission de style « Fred le milliardaire ». Sauf que là c’est vrai et c’est face à des électeurs qui tirent souvent le diable par la queue pour finir le mois. Mais il fallait en finir avec cette hypocrisie : un de ses conseillers l’avait dit durant la campagne : « Les Français savent bien que Nicolas ne vit pas comme eux ! », mais dorénavant c’est clair.

Maintenant, prolétaires abrutis et classe moyenne lobotomisée, que la fête commence ! C’est Sarkozy qui offre la vaseline et Cécilia qui graisse les matraques ; c’est tellement mieux quand c’est moderne !

Ils ont voté… Et après ?

P.S : ce propos n’est nullement celui d‘un ségoliniste déçu, car je suis intimement convaincu qu’on aurait également bien rigolé avec la cheftaine poitevine (« Charente Poitou, ça rentre partout » comme le disait Coluche !).

Published in coups de gueule dans l'actualité

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.