Des lectures pour l’été 2019

15 juin 2019 à 4:50 | Dans Non classé | Laisser un commentaire

 

L’été est souvent l’occasion de prendre un peu de temps pour se reposer en lisant, au calme et sans la pression quotidienne du reste de l’année. Notre contribution à ce ressourcement sera donc de vous conseiller quelques titres intelligents mais pas prétentieux.

 

Apôtres

Sur les pas des Douze

 

Tom Bissell

 

Albin Michel – 2018 – 25,90 €

 

 

bissell-apotres-couv.jpg

Ce livre a connu un beau succès de librairie. Ce n’est pas un livre religieux, mais une enquête sur les douze apôtres, menée par un auteur non croyant, mais qui a eu une éducation religieuse, et sait donc de quoi il parle. Il s’est intéressé aux sépultures supposées de chacun de ses apôtres fondateurs du christianisme et a remonté la piste. Passionnant et érudit. Chaque apôtre bénéficie d’une petite monographie, on peut donc lire dans le désordre ou au choix.

 


 

Montedidio

 

Erri De Luca

 

Folio- 7,40 €

 

 

de-luca-montedidio-couv.jpg 

 

Erri De Luca est un écrivain italien qui s’est installé discrètement mais inexorablement tout en haut de la littérature contemporaine de son pays. Cela tient sans nul doute à sa vie et à sa conception de l’écriture. Ici pas d’esbrouffe, pas d’effet littéraire, mais une langue pure, taillée au scalpel, pourtant extrêmement lyrique. Lire De Luca est un pur bonheur que j’ai connu malheureusement assez tardivement ; depuis je rattrape mon retard et dévore ses nombreux ouvrages. Celui-ci est autobiographique. Il y raconte son enfance dans le sud de l’Italie, à Naples. Il peint sa ville et sa famille avec une immense tendresse et sans jamais juger les gens. Les sentiments sont magnifiquement rendus et les personnages inoubliables. Après ce livre, je suis sûr que vous ne pourrez plus lâcher cet auteur.

 


 

L’humeur vagabonde

 

Antoine Blondin

 

La table ronde – collection Petite vermillon – 7,10 €

 

blondin-humeur-vagabonde-couv.jpg

 

Pour accompagner les vacances, rien de meilleur qu’un roman de Blondin. Cet écrivain du XXème siècle est connu pour avoir été un chroniqueur exceptionnel du Tour de France, pour le journal « L’Equipe ». Mais il est avant tout un des plus grands prosateurs du XXème siècle. Ce roman est une sorte de drame familial provincial, entre un fils velléitaire, une mère tyrannique et une belle-fille paumée. Mais tout est traité avec une ironie joyeuse et nous rions de ce drame auquel, par la grâce de l’auteur, on ne croit qu’à moitié. Les portraits sont savoureux et le style allègre. Vive Blondin !

 

Jean-Michel Dauriac

 

Président UPHG

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Powered by WordPress with Pool theme design by Borja Fernandez.
Entries and comments feeds. Valid XHTML and CSS. ^Top^